Aventures

Un peu de technique :

Marque : PIAGGIO Années de production : 1957-1961

Moteur situé à l’arrière. C’est un bi-cylindres 2 Temps en ligne de 393 cm3 avec réservoir d’huile séparé Puissance : 14 CV DIN – Puissance fiscale : 2 CV Consommation : 4,7 l/100 km

Transmission, boîte de vitesse : C’est une propulsion, boîte manuelle à 3 rapports

Le refroidissement à air du moteur est assuré par une ‘’ ventilation forcée ‘’.

La VESPA 400 possède des roues indépendantes ainsi que des freins hydrauliques. Les 4 amortisseurs hydrauliques garantissent sa tenue de route et son confort.

Pour une longueur de 2,85 m, une largeur de 1,27 m et une hauteur de 1,25 m, son poids est de 360 kg à vide.

Combien coutait-elle ?

Au tarif 1957, un modèle ‘’ Tourisme ‘’ était facturé 345 000 Frs. Pour une version ‘’ Luxe ‘’, il vous fallait débourser 365 00 Frs … sans les options !

Jacques Dupont

INGENIEUR DE GENIE

Beau De Rochas

1815-1893

« Qui a utilisé un moteur à 4 temps ne serait-ce une fois dans sa vie, doit-être reconnaissant à Beau de Rochas. »

Alphonse Eugène Beau, dit Beau de Rochas est né le 9 avril 1815 à Dignes les Bains et mort le 27 Mars 1893 à Vincennes. Il est un grand théoricien, inventeur et ingénieur dont les vues prémonitoires ont transformé la vie des hommes.

Durant toute sa vie il n’eut cesse d’inventer et créer différentes études et réalisations :

-La pose du 1er câble télégraphique sous-marin Douvres-Calais en 1850.

-Le fameux « plan carnet » de la ville de Paris que des millions de passagers ont consulté depuis 1852.

-Le drainage des terrains salés de Camargue en 1854

-Le projet de voie ferrée Nice-Dignes-Grenoble en 1861

-En projet du tunnel sous la Manche en 1881

-Aout 1887, Beau de Rochas dépose un mémoire à l’académie des sciences : la 1ère étude théorique du moteur à réaction, cette découverte sera reprise plus tardivement par d’autres savants dont Wernher von Braun qui réalisera les premiers vols du « V2 » en 1944.

Mais retenons la date du 16 Janvier 1862, en effet après de longues études, Beau de Rochas dépose le brevet donnant la définition parfaite du cycle à quatre temps ; à tel point que 17 ans après, lorsque les constructeurs ; Allemand pour Nicolas Otto et Français pour Etienne Lenoir se disputent leurs droits sur la construction de moteurs utilisant ce cycle, les experts de justice reconnaissent la totale antériorité de l’invention à Beau de Rochas.

Sébastien Guibrunet.

Le cycle Beau de Rochas, cycle à quatre temps.

 

1er temps la soupape d’admission s’ouvre le carburant est aspiré dans le piston, c’est l’admission.

2éme temps, la soupape d’admission se referme le piston remonte c’est la compression.

3ème temps la bougie produit une étincelle, c’est l’explosion le piston redescend poussé par les gaz.

4ème temps, la soupape d’échappement s’ouvre, le piston remonte et chasse les gaz d’échappement.

« Qui a utilisé un moteur à 4 temps ne serait-ce une fois dans sa vie, doit-être reconnaissant à Beau de Rochas »

Sébastien Guibrunet


Sources : LVA , Sous le capot.fr.
Jamy, c’est pas sorcier
Dossier stage à Formulting.

La Citroën 22 V8 par Jacques Dupont.

UNE BUGATTI DANS LE DESERT

FRANCOIS LECOT